Modalités de recueil des informations

Les cas d'anaphylaxies sévères sont déclarés sur un formulaire directement rempli en ligne sur ce site ou sur un formulaire identique obtenu par email auprès du RAV (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

L'anonymat des patients est totalement préservé.

Le formulaire est très détaillé et rassemble les éléments suivants :

  • le profil du patient (âge et sexe uniquement).
  • le tableau clinique (signes cliniques présentés, circonstances de survenue...)
  • les allergènes suspects
  • la conduite d'urgence qui a été appliquée
  • le bilan allergologique ultérieur (tests cutanés, biologie, tests de provocation,...),
  • les points particuliers (effort, prise simultanée de médicaments, allergène masqué etc...).
  • des précisions sur le type d'aliment (artisanal, industriel, autre provenance) sont également sollicitées.

Une validation des données est systématiquement effectuée par les médecins allergologues coordonnateurs.

Si besoin, des précisions sont demandées par appel téléphonique ou email.

Diffusion des résultats

Chaque cas d'anaphylaxie sévère, validé par les coordonnateurs, est diffusé par email aux médecins membres du réseau.

Des statistiques d'ensemble sont établies annuellement, diffusées par mail et présentées sur ce site.

De 2001 au 12 décembre 2013, 1443 cas d'anaphylaxies alimentaires et 14 cas d'anaphylaxies létales ont été indexées.

  • Elles sont dues principalement à l'arachide, les fruits à coque, la farine de blé, les crustacés. Les allergènes végétaux ne cessent de progresser. Les allergènes masqués (15 % des cas graves chez l'enfant) les plus fréquents (arachide et le lupin) se trouvent essentiellement dans le pain, les gâteaux et viennoiseries.

De 2002 au 12 décembre 2013, 486 cas d'anaphylaxies médicamenteuses ont été déclarés.

  • Elles concernent principalement : les antibiotiques (Pénicillines et Céphalosporines) dans plus de 50 % des cas, puis certains anti-inflammatoires (AINS) et ensuite le groupe des substances anesthésiques.

Publications

Le Réseau a participé à diverses études dont certaines de grande envergure, qui ont fait l'objet d'articles publiés dans la presse médicale internationale.

On peut notamment citer l'étude MIRABEL, relative à l'allergie à l'arachide, coordonnée par l'ANSES, en collaboration avec l'INRA, qui avait pour objectif de mieux cerner la population à risque, d'évaluer le risque et d'optimiser la gestion du risque.

Toutes les publications auxquelles le Réseau a participé peuvent être retrouvées dans le menu Activités